Prévisions 2012 n° 2

Traduire Translate

Nicolas Sarkozy a des doutes ou comment préparer sa sortie.

S'il en parle en off du pas-off repris  ici et là,  c'est  qu'il y a anguille sous roche. 

"L'évocation par Nicolas Sarkozy auprès de journalistes de sa possible défaite à la Présidentielle paraît semer le doute au sein de la Majorité."  "Sur le terrain, les militants ne veulent pas croire à un renoncement de Nicolas Sarkozy." (RTL, 25 janvier 2012)

Délaissant la France pour l'Europe, il  laisserait la place à un dauphin.

Mais un visionnaire sachant compter sur son sens de la tactique intelligente a su très vite qu'un opportuniste-et--sans-charme Jean-François Copé ou un trop-lent Alain Juppé ne ferait pas le poids.

Comptant sur son charme indiscutable, son expérience des zones sombres du pouvoir, son éloquence de  victime légitimé, De Villepin à l'assaut se prépare à la succession.

Eternel souriant, celui qui réalise sans compter et gratuitement ses conférence à l'international et qui sait se poser comme un social et humaniste conscient de l'air du temps, a opportunément  créé - il y a quelques temps - son Mouvement République Solidaire (au lendemain du 18 soit le 19 juin 2010).

Torpiller de l'intérieur en proposant - en juillet 2010 - la constitution d'un groupe parlementaire indépendant de l'UMP (auquel se joindrait Bayrou?). Marteler sans cesse les mots "citoyen" et "intérêt général". Rire quand on est héros de BD  (Quai d'Orsay) et garder le cap en souriant largement. Tel est son chemin.

Tandis que le doute s'installe.. Ne serait-ce pas de la communication ? nous dit un journal (l'Express)   ami de..

De Ville pin se prépare.

 Liens :

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. La Brasca 27/01/2012

Très chère Alexia,

Ne vous laissez pas prendre aux poses "dandy habité" de M. de Villepin.
C'est en fait un personnage aussi peu recommandable que son éternel rival et leurs échanges passés où il était question de "crocs de boucher" et de "la France qui désirait être prise à la hussarde" (je n'ai rien inventé, voir "Le Canard enchaîné" de l'époque), ressemblaient davantage à une escalade verbale de voyous (sauf qu'en l'occurrence il s'agissait plutôt de blousons dorés des banlieues chic que de caïds du neuf trois qui, eux, ont au moins l'excuse d'avoir vécu depuis leur naissance dans l'exclusion sociale et la marginalisation) qu'à un conflit idéologique fondé sur des convictions? En fait on a plutôt affaire ici à deux politiciens dévorés par leur "ego" et où tout sonne faux comme le montrent l'oscillation constante de leurs positions à géométrie variable.
Je comprends qu'une très belle et séduisante jeune femme comme vous puisse ne pas être insensible au charme indéniable du bellâtre pseudo-gaullien, mais justement cela ne laisse pas de m'affliger, même si je ne dissimule pas qu'il entre dans cette mise en garde une certaine part d' impuissante envie (sentiment, je l'avoue à ma grande honte, assez peu digne) et de profond dépit amoureux.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site